Quand les habitudes alimentaires changent : l’essor du marché du vegan

Le véganisme existe depuis plus d’une soixantaine d’années, et s’est popularisé grâce à Donald Watson, le co-fondateur de la Vegan Society. Depuis, le concept s’est de plus en plus propagé et de nombreuses personnes, partout dans le monde changent leurs habitudes alimentaires pour devenir vegan. Alimentation, cosmétique, vêtement,… Le marché du vegan connaît aujourd’hui une croissance considérable. Mais qu’est-ce qui rend ce concept aussi populaire, et en quoi consiste-t-il ? On vous dit tout dans cet article.

Devenir Vegan : dites STOP à l’exploitation animale

Par définition, le véganisme est un style de vie refusant tous types d’exploitation animale. Dans son alimentation, le vegan s’interdira tous les produits issus de la maltraitance ou de l’exploitation des animaux. Il s’agit notamment de toutes les catégories de viandes (rouge ou blanche), des produits laitiers, des œufs ou encore du miel.

En outre, le véganisme place tous les êtres vivants sur un même pied d’égalité. La communauté vegan estime que les animaux ont, eux aussi le droit à la liberté et doivent être respecté. Toutes les formes d’élevage sont d’ailleurs considérées comme une exploitation, ce qui va à l’encontre des principes de ce mode de vie.

Bien plus qu’un régime alimentaire, le véganisme est un mode de vie

Si le véganisme est connu pour son mode d’alimentation très strict, le concept ne s’arrête pas là. Et cela, peu de gens le savent. En effet, ne pas manger de viandes et de produits d’origine animale ne suffit pas pour devenir vegan.

Comme le système revendique la sauvegarde et la protection des animaux, le véganisme s’étend dans tout le quotidien de l’intéressé. Être vegan, ce n’est pas uniquement manger vegan, c’est vivre vegan. Plus concrètement, tous les produits utilisés n’auront aucune composition d’origine animale. Les vêtements, les chaussures et même les produits de beauté sont concernés par le phénomène.

Dans le domaine de la cosmétique, certains produits sont testés sur des animaux ; Les vegans n’utilisent pas ce type d’articles et opteront pour des produits bios et naturels.

Faire la différence entre Vegan, végétarien et Végétalien

Si ces trois notions sont souvent confondues, il y a une grande nuance entre leurs principes. Vegan, végétarien, végétalien : quelles différences ? On fait le point pour vous :

-Végétarien : Devenir végétarien, c’est une question d’alimentation. Un végétarien se refuse tout produit obtenu par l’abatage des animaux comme la viande, le poisson ou les crustacés. Par contre, il consomme certains produits comme le lait, le miel et les œufs.

-Végétalien : Le végétalien est plus strict, mais là aussi, il ne s’agit que d’un régime alimentaire. En plus de ne pas consommer de viandes, celui-ci ne mange aucun produit issu de l’exploitation des animaux.

-Vegan : Enfin, le vegan comme nous avons vu plus haut, ne se résume pas à avoir une alimentation spéciale, il vit du véganisme.  En plus d’être végétalien, le vegan inclut tous les principes du véganisme dans son mode de vie.

Qu’est ce que la silver économie ?
Tendance : le succès des applications pour la santé alimentaire